Journal de bord : 1er jour de stage Vision 54

Projet : Training Session Vision 54 : DAY 1.

Qui a dit qu’il faisait chaud dans le désert ?

Scottsdale : 16° ciel nuageux, petit vent froid. Avec le décalage horaire, réveil aux aurores ce matin. Léo et Léonard étaient pas mal impatients de voir ce qui les attendait pour cette première journée de stage. Nous sommes arrivés au golf avec une heure d’avance, le temps de prendre un petit café au club house où les Américains mangeaient déjà des burgers avec des pintes… On a vite compris pourquoi personne n’était au café, car, bien qu’il soit souvent  » à volonté » avec leur pichet d’1l, c’est du jus de chaussettes servi dans des tasses immenses. Mais selon eux, le café français est immonde… Donc, c’est juste une question d’habitude… D’ailleurs, si vous voulez goûter à des saveurs inédites, si vous voulez surprendre vos papilles avec des associations de goûts improbables, venez aux US, vous ne serez pas déçus… Bref, à notre arrivée au Golf, nous avons rencontré les différents coaches VISION 54. Nous avons d’abord eu une heure de présentation du stage, avec un classeur, un petit carnet, un formulaire… Dans le classeur se trouvait un onglet « exos » que nous avons mis en application. Le but des exercices étant de permettre aux joueurs de mieux se connaître, les coaches l’ont annoncé, pendant 5 jours, on ne parle ni technique, ni physique… Juste de soi, de ses sensations, de ses émotions. Quelle est la chose qui te fait le plus vibrer au monde ? a demandé la coach à Léo : Le PSG ! Cette matinée d’exos n’a pas trop inspiré Léo qui l’a trouvée un peu scolaire, alors que Léonard a trouvé cela sympa. Il y avait des exercices qu’il avait déjà pratiqués et d’autres qu’il découvrait (taper sur un pied, à pieds joints…) L’après-midi était plus fun sur le parcours, avec une mise en application des exos du matin : coups pieds joints, à une main, les yeux fermés, les gars ont adoré. Mais dur dur, pour deux compétiteurs dans l’âme, de ne se focaliser que sur ses sensations sans penser au résultat… Si le parcours est plutôt bien entretenu, il n’a d’après Léo pas trop d’intérêt. Bilan de la journée, une entrée en matière en douceur avec une compréhension de la méthode et une journée de découverte de soi-même avec des questions parfois surprenantes. À la fin de la journée, une des coaches nous a recommandé d’aller jouer le parcours de Sedona, à 2h de route de Phoenix, d’après elle le plus bel endroit de la planète. On va essayer d’y aller la semaine prochaine. 5.30pm, retour à la maison. Place aux parties de billard pendant que Caroline bosse en regardant Friends sur MTV. Puis un bon repas arménien préparé par le boss en personne ! Et personne n’a eu à faire semblant de se régaler, parce que c’était très bon ! Les devoirs pour lendemain et dodo !

CatégoriesMag

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*